Fax 01 53 01 31 39

Téléphone 06 96 56 20 65

Mail contact@sarepta-restauration.com

La noix de cajou : pourquoi la manger ?

Sarepta Restauration > Santé > La noix de cajou : pourquoi la manger ?

Elle contient de nombreux antioxydants, qui participent à la lutte contre les maladies cardiaques. Elle calme la faim et est dotée d’une très bonne teneur en protéines végétales (18% environ) réputées pour leur effet marqué sur la satiété. En associant des protéines végétales avec des fibres, ce qui est le cas dans la noix de cajou, la satiété est majorée et les fringales sont plus faciles à contrôler. C’est un en-cas idéal pour les petites faims et doublement idéal car son index glycémique est bas (15), ce qui signifie que sa consommation n’a que peu d’impact sur la glycémie (taux de sucre dans le sang).

Riche en bonnes graisses. Il est indéniable que la noix de cajou est un réservoir de lipides sous un faible volume en affichant allègrement 44% de lipides. Mais rassurez-vous ce sont de bonnes graisses ! En effet, ses lipides sont essentiellement représentés par des acides gras mono-insaturés. Les mêmes que vous trouvez dans l’huile d’olive. Ces derniers favorisent la baisse du “mauvais” cholestérol et l’augmentation du “bon” cholestérol. Le tout pour une bonne santé cardiovasculaire. Donc ne la boudez pas mais, comme tout aliment riche en lipides, donc en calories, elle est à consommer avec modération et sans sel de préférence. Une petite poignée 2 à 3 fois par semaine est une bonne fréquence !

Le cuivre, le sélénium et la vitamine E que l’on trouve dans la noix de cajou sont autant d’antioxydants qui ont un rôle à jouer contre le cancer. En effet, ils aident l’organisme à lutter contre les radicaux libres, ces substances qui participent à la dégradation de nos cellules jusqu’à parfois les rendre cancéreuses. Ainsi, grâce aux antioxydants qu’elle contient, la noix de cajou aide à combattre les cellules cancéreuses et entrave leur développement.

La recette du jour – Fromage blanc de noix de cajou

Ingrédients

● Faire cuite à feu doux dans 4 cuillères hachées
● 3 gousses d’ail hachées
● 1 c à dessert d’herbes de Provence
● 1 feuille de laurier

Préparation

Mixer en crème :

300 g de noix de cajou nature courtes d’eau froide. Puis, y ajouter les jus de trois citrons, les oignons, l’ail, les herbes de Provence cuits, sans la feuille de
laurier. Verser cette crème dans la casserole tiède et y ajouter :

1. Deux c à s de persil finement haché
2. Deux c à s de ciboulette finement hachée
3. Deux feuilles de gros thym finement hachées
4. Trois feuilles de basilic finement hachées
5. Une pincée de cerfeuil
6. Une pincée d’estragon.

Mélanger le tout; couvrir la casserole et laisser reposer reposer au moins 45 minutes. Mettre le surplus de cette crème au réfrigérateur et l’utiliser comme pâte à tartiner sur du pain avec une tranche de tolate ou salade de carotte.

Source : Magazine Morija Bokay