Fax 01 53 01 31 39

Téléphone 06 96 56 20 65

Mail contact@sarepta-restauration.com

Etre végétarien sans avoir de carences est-ce possible ?

Sarepta Restauration > Santé > Etre végétarien sans avoir de carences est-ce possible ?

Eh oui, être végétarien, ça fait tendance à l’heure actuelle.Ne croyez pas à tort qu’il s’agit forcément d’un régime qui provoque l’anémie ou des troubles neurologiques. D’ailleurs, pour éviter les carences, il est essentiel de connaître les valeurs nutritionnelles des aliments que l’on mange. On peut ainsi combler les nutriments manquants par d’autres substituts nutritifs.  Si vous êtes végétarien ou vous voulez le devenir, nous vous invitons à lire avec la plus grande attention ces quelques lignes.

Être végétarien      

Vous êtes végétarien si vous avez décidé de bannir les aliments d’originesanimales de votre régime alimentaire de tous les jours.

Vous avez à priori pris une bonne décision, car des études montrent que les végétariens sont en général en bonne santé. Ils sont de moins en moins sujets aux maladies cardiaques, à l’obésité, au diabète, aux cancers, aux maladies de l’articulation…

Sachez qu’il existe plusieurs types de végétariens selon le degré de conviction de chacun.

  • Les ovolactovégétariens, c’est-à-dire, ceux qui consomment le lait et les œufsmême si ce sont des produits d’origine animale ;
  • Les lactovégétariens, ceux qui ne consomment pas les œufs, mais qui peuvent manger le lait et ses dérivés ;
  • Les ovovégétariens,à l’inverse des lactovégétariens, qui consomment les œufs, mais ne touchent pas au lait pour leur alimentation;
  • Les pesco-végétariens  qui mangent les poissons ;
  • Les végétaliensadoptent un régimetrès extrême, car ils ne mangent quedes fruits, des légumes et des céréales.

Si vous aviez bien lu ces paragraphes vous tirez au moins une conclusion : quel que soit le type de végétarisme choisi,  les végétariens se privent de certaines nourritures et peuvent s’exposer à des risques, car attention, pour être en bonne santé, il faut donner à l’organisme tous les nutrimentsdont il a besoin.

Adopter un style de vie végétarien nécessite alors une certaine adaptation de l’alimentation pour combler les besoins de l’organisme et pour pouvoir profiter pleinement des vertus de ce régime.

Substituer les protéines d’origines animales par les protéines d’origines végétales

plats de fruits et légumes variés

La viande est la principale nourriture bannie du régime végétarien, quel que soit le type que vous adoptiez. Vous ne le saviez peut-être pas, mais la viande est la plus grande source de protéine pour le corps qu’il est vital de trouver un remplacement si vous n’en consommiez pas. Les fréquentes solutions de remplacement sont les œufs et le lait. Ils font partie des aliments les plus protéinés. Si votre régime ne le permet pas, n’hésitez pas à manger en abondance les légumineuses comme les lentilles, les pois, les haricots, les sojas… Pour inciter et aider les végétariens à les adopter comme substitut à la viande, les commerçants les mettent sous forme de conserves ou encore sous forme de produits dérivés comme les galettes, les tofus, les laits de soja, les fromages de soja…Ces produits sont très tentants et l’on peut y trouver à la fois des aliments de qualité et de très bons goûts.

Corriger la carence en calcium en mangeant beaucoup de légumes

Casserole de légumes frais

Attention, le manque de calcium peut entraîner des conséquences négatives pour le corps comme les troubles osseux, les dérèglements au niveau du système dentaire et d’autres encore. En général, les calciums proviennent de la viande, des produits de la mer comme les crevettes et les huîtres et surtout du lait et des œufs. Si vous ne pouvez pas en consommer, vous pouvez puiser vos besoins en calcium dans certaines algues si les conditions le permettent. Mais le plus simple consiste à garnir vos assiettes de légumes comme les cressons, les épinards, les choux, les brocolis… Manger des pistaches, des graines d’amandes, d’acajou ou de sésames peut être également très prometteur.

Veiller au bon fonctionnement du cerveau en lui apportant des vitamines

Vous n’ignorez pas que le corps a besoin de vitamines. Les principales vitamines d’origine « animale », les vitamines B9 et B12 sont nécessaires au fonctionnement du système nerveux. Malheureusement, on ne peut les trouver que dans le lait et les œufs. Si votre régime ne permet d’en consommer, n’hésitez pas à prendre des ampoules et gélules en guise de complément alimentaire.

Substituer les acides gras contenus dans les poissons

Plat de saumons

Certains oligoéléments indispensables ne sont présents que dans les poissons. Ils s’agissent des omégas 3 et 6. Cette nourriture est pourtant interdite aux végétariens. Vous pouvez vous orienter vers les algues. L’huile de colza, l’huile d’olive, l’huile de lin et les noix peuvent vous aider pour ces oligoéléments.  On peut également les trouver en pharmacie dans certaines ampoules et gélules.

Trouver une solution de remplacement du fer

Le manque de fer peut entraîner de graves conséquences comme la fatigue, les problèmes émotionnels, les problèmes de concentration, l’anémie… ça peut conduire même à une hospitalisation que ne pas en consommer est très risqué. On le trouve principalement dans les poissons et les œufs. On peut les substituer par les cressons, les céréales et les légumineuses. Vous devrez savoir que contrairement au fer d’origine animale, celui d’origine végétale est mal assimilé par l’organisme. Il faut alors en manger d’abondance ou se retourner dans les compléments pharmaceutiques en cas de grave carence.

Garder un œil sur sa santé

Comme tout régime, pour votre bien-être, vous devriez faire de temps en temps des analyses pour déterminer les excédents et les carences dans votre organisme.

Évitez de manger en excès à l’exception du fer et n’oubliez pas de faire du sport pour rester en bonne santé. Enfin, pour attiser vos papilles, rien de mieux que de vous rendre dans un bon restaurant qui propose des plats végétariens !

Auteur : Sarepta Restauration